Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 23:12

 

C'est comme ça que s'appelait ma grand-mère paternelle.

 

Elle s'est éteinte le 24 mai, à l'âge de 97 ans.

 

Ouais, 97 ans ....

 

Je dis "éteinte", parce que ça s'est vraiment passé comme ça. Elle s'est sentie faible trois jours avant de mourir. Et puis elle a fermé ses yeux et a rendu son dernier souffle sous les yeux de ses enfants. Sans cri, sans plainte. Elle est partie. Elle a vécu 97 ans, et puis le 24 mai 2013, elle s'en est allée.

 

 

 

C'est peut-être parce que ça s'est passé comme ça, de la façon la plus douce qui soit, que je me permets de vous raconter ce qui m'est arrivé aujourd'hui, le jour des funérailles.

 

La messe a eu lieu là-bas, dans la commune de son lieu de résidence.

 

Mais l'enterrement c'était là-bas, là où son mari l'attendait depuis 29 ans, à une trentaine de minutes en voiture de l'église.

 

 

Allez, la messe est finie (une demi-heure montre en main, youhou ! j'ai envie de dire : merci mon dieu) ... On en sort, on papote, on s'embrasse sur les marches de l'église et puis on se dispatche dans nos carrosses pour se rejoindre au cimetière.

 

Personnellement je décide d'embarquer avec moi ma filleule et mes enfants. Ainsi je pourrais faire une dernière mise au point (c'est quoi la mort, c'est quoi un enterrement, discrétion au cimetière. Merci) avec mon p'tit bonhomme de bientôt 7 ans qui allait assister à une inhumation pour la première fois.

 

Allez, on prend l'autoroute, ça ira plus vite. On était quand même parmi les derniers à démarrer, alors on arrête de traîner ...

 

Arrivés sur place !

 

 

" Yeah les gosses, sortez les banderoles, maman a assuré comme une bête, z'avez vu ?" ... (le cercueil et la famille entrent tout juste dans le cimetière)

 

 

Et donc c'est là qu'on se précipite hors de la voiture et qu'on rejoint le groupe. Mémé, les croque-morts, et toutes ces personnes en pleurs ... Allez, courage, c'est bientôt fini.

 

 

 

....................... Moment de solitude ENORME .................................

 

 

 

D'après vous ... comment, OUI COMMENT j'ai pu me tromper de cimetière ???

 

Comment j'ai pu me tromper de famille ?? comment j'ai pu me tromper de croque-morts ?

 

Je crois que c'est quand la famille du défunt (l'autre) nous a adressé des regards inquiétants/menaçants que je ne me suis pas sentie chez moi.

 

La - grosse - honte.

 

Alors j'ai bien tenté de camoufler mon mètre quatre vingt trois derrière le col de ma veste, en rebroussant chemin ... mais niveau discrétion de toutes façons c'était foutu ... fallait que je fasse taire mon fils et ses "mais pourquoi on met pas mémé dans l'trou maman, pourquooouuuaaaa ???"

 

Voilà voilà .... il nous a fallu une demi-heure pour finalement comprendre que ouais ouais, y avait bien un autre cimetière, là-bas, à l'autre bout de la cité. Celui où il fallait être. The place to be.

 

On s'y est rendus. On est arrivés en retard, avec une drôle d'histoire à raconter, mais suffisamment à l'heure quand même pour lui dire au revoir.

 

Maintenant RIP Mémé, et je suis sûre que tu rirais de cette histoire ...

 

 

 

 

Atocha Silgo

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pascale 03/08/2013 15:39

Et moi qui croyais que tu mesurais 1m84 !!! Menteuse va !

Sinon, se tromper de famille, je peux comprendre... et ça s'appelle : un acte manqué.
Demande à Sacoche. Il te répondra sûrement "c'est mon parrain". A court d'arguments c'est toujours son parrain.

marina 13/06/2013 09:36

bonjour Carole, toutes mes condoléances pour ta grand-mère paternelle. Eh bin dis donc quelle histoire mais comme tu dis elle aurait surement bien rien.... pleins de gros bisous.

Profil

  • Caro

Pages